L'ancre mouillée

S'ancrer dans le temps, dans le monde et en soi

  • Accueil
  • > Archives pour février 2014
Archive pour février, 2014


Petite Poucette

8 février, 2014
Non classé | Pas de réponses »

 

Petite Poucette peut reprendre la plume !

Petite Poucette support-telephone-portable-iphone-mains

« Petite Poucette » est un essai de Michel Serres, philosophe et historien des sciences.

« Le monde a tellement changé que les jeunes doivent tout réinventer.

Nos sociétés occidentales ont déjà vécu deux révolutions : le passage de l’oral à l’écrit, puis de l’écrit à l’imprimé. Comme chacune des précédentes, la troisième, tout aussi décisive, s’accompagne de mutations politiques, sociales et cognitives. Ce sont des périodes de crises.

De l’essor des nouvelles technologies, un nouvel humain est né : Michel Serres le baptise « Petite Poucette » – clin d’œil à la maestria avec laquelle les messages fusent de leurs pouces.

Petite Poucette va devoir réinventer une manière de vivre ensemble, des institutions, une manière d’être et de connaître… Débute une nouvelle ère qui verra la victoire de la multitude, anonyme, sur les élites dirigeantes, bien identifiées ; du savoir discuté sur les doctrines enseignées ; d’une société immatérielle librement connectée sur la société spectacle à sens unique…

Ce livre propose à Petite Poucette une collaboration entre générations pour mettre en œuvre cette utopie, seule réalité possible. » (4ème de couverture)

Extraits :

« Petite Poucette ouvre son ordinateur. Si elle ne se souvient pas de cette légende, elle considère toutefois, devant elle et dans ses mains, sa tête elle-même, bien pleine en raison de la réserve énorme d’informations, mais aussi bien faite, puisque des moteurs de recherche y activent, à l’envi, textes et images, et que, mieux encore, dix logiciels peuvent y traiter d’innombrables données, plus vite qu’elle ne le pourrait. Elle tient là, hors d’elle, sa cognition jadis interne, comme saint Denis tint son chef hors du cou. Imagine-t-on petite Poucette décapitée ? Miracle ? »

« Désormais, la tête étêtée de petite Poucette diffère des vieilles, mieux faites que pleines. N’ayant plus à travailler dur pour apprendre le savoir, puisque le voici, jeté là, devant elle, objectif, collectif, connecté, accessible à loisir, dix fois déjà revu et contrôlé, elle peut se retourner vers le moignon d’absence qui surplombe son cou coupé. Là passent de l’air, du vent, mieux, cette lumière qu’y peignit Bonnat, le peintre pompier, quand il dessina le miracle de saint Denis sur les parois du Panthéon, à Paris. Là réside le nouveau génie, l’intelligence inventive, une authentique subjectivité cognitive ; l’originalité de la fille se réfugie dans ce vide translucide, sous cette brise jolie. Connaissance au coût quasi nul, difficile pourtant à saisir.

Petite Poucette célèbre-t-elle la fin de l’ère du savoir ? »

« Sans toujours nous en douter, nous vivons ensemble, aujourd’hui, comme enfants du livre et petits-fils de l’écriture. »

« Le seul acte authentique, c’est l’invention. »

Relation avec les ateliers d’écriture :

Sous-titre de l’ouvrage : « Le monde a tellement changé que les jeunes doivent tout réinventer : une manière de vivre ensemble, des institutions, une manière d’être et de connaître. »

Il n’est évidemment pas question ici de parler de changement d’institutions. Par contre, les ateliers d’écriture ne peuvent-ils pas modifier la manière de vivre ensemble, d’être et de connaître ?

Rappel sur les ateliers d’écriture tels que proposés par l’association « L’ancre mouillée » :

L’atelier d’écriture se déroule en trois parties :

  • présentation de la proposition d’écriture, le plus souvent basée sur la littérature, parfois sur le rapport au monde et à la nature, lors d’une sortie par exemple ;

  • temps d’écriture ;

  • temps de lecture des textes, dans la bienveillance et le non-jugement, dans le seul but de s’écouter, d’écouter l’autre, de partager et de s’enrichir.

Deux genres de textes peuvent être composés lors de ces ateliers :

  • un texte sur un concept, une notion voire un projet. Ces textes ne sont pas obligatoirement créatifs, l’enjeu étant de comparer les perceptions, de s’enrichir grâce à l’autre, d’obtenir une perception plus précise. Ils peuvent n’être composés que de mots qui, à l’issue de la lecture, peuvent être débattus, discutés, etc. Un des intérêts de ces ateliers consiste en son fonctionnement non pyramidal mais arborescent ;

  • un texte créatif, et là se trouve le grand intérêt de ces ateliers. Le participant, tout d’abord, invente un texte, le crée, et il s’agit là, comme le précise la dernière citation, d’un acte authentique, qui entraîne sur le chemin de l’individuation et de la liberté. Ensuite, par la lecture, il poursuit sur ce chemin, et sur celui du partage avec l’autre, de l’enrichissement par l’autre. Il se confronte également à lui-même, à son être dans son ensemble, à sa création, sa créativité, à ses connaissances ou méconnaissances. Il peut ainsi « modifier sa manière de vivre ensemble, sa manière d’être et de connaître ».

Alors, parce que le passé nous a construit, que l’écriture et le livre font partie de notre socle, Petite Poucette peut poursuivre sa route en reprenant sa plume avec plaisir, et ce avec et grâce à la collaboration des générations !

Atelier du 3 février 2014

8 février, 2014
Non classé | 2 réponses »

fichier pdf Atelier du 03-02-2014

Un texte de Bretagne

4 février, 2014
Non classé | 2 réponses »

Voici le texte d’Anne-Marie, participant aux ateliers hebdomadaires, écrit  sur son lieu de « vacances » ! Avec quelques images en plus.

fichier pdf Une fois Anne-Marie

le SENSORIELLE |
Fac Verte Lyon |
A.P.E Ecole Léonard de Vinci |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Vivre à Portivy
| Au coeur du Coeur
| Virade de l'Espoir de ...